Recherche utilisant l’embryon : vote imminent d’une loi, mobilisation urgente !

Le Sénat a adopté le 4 décembre dernier une proposition de loi du parti radical de gauche autorisant la recherche sur l’embryon humain. Si le texte est voté dans les mêmes termes par l’Assemblée Nationale, la France basculera d’un principe d’interdiction à un principe d’autorisation : le changement est majeur.

Il y a urgence : l’examen de ce texte est prévu à l’Assemblée Nationale le 20 mars (en commission) et le 28 mars (en séance).

Vous le savez, la recherche sur l’embryon est inutilement immorale. Immorale car elle détruit l’embryon. Inutile car les cellules souches non-embryonnaires (parmi lesquelles les IPS du Professeur Yamanaka, Prix Nobel de médecine 2012) dépassent aujourd’hui les cellules souches embryonnaires.

Dans ce contexte, la Fondation Jérôme Lejeune a lancé une campagne de mobilisation contre l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain : www.vous-trouvez-ca-normal.com. Cette mobilisation doit prendre de l’ampleur pour faire émerger le débat dans la sphère publique.

Demain, il sera trop tard.Merci par avance.

Comment agir ?

Signez la pétition et diffusez-la à votre entourage !
Rendez-vous sur la pétition en ligne et recevez le journal hebdomadaire de la campagne pour vous tenir informé et décrypter l’actualité.

Envoyez des cartes de protestation à vos députés !
Les parlementaires sont sensibles aux courriers qu’ils reçoivent de leurs électeurs. Plus de 60 000 cartes de protestations ont été commandées à ce jour sur le site de la campagne ! Commandez gratuitement votre carte et doublez votre envoi d’un courriel à votre député sur sur notre site Internet.

Affichez des posters de la campagne
Sur le même formulaire que celui des cartes de protestation, commandez les posters gratuitement et affichez-les dans votre association, dans votre paroisse, votre école, etc.

Likez (« j’aime ») la page Facebook “ Vous trouvez ça normal ? ”
Suivez ce lien, likez la page et invitez vos amis à faire de même.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.