Nous sommes tous des Vendéens

Génocide Vendéen et MémoricideCe n’est peut-être pas le jour, le moment et le lieu, mais je voudrais évoquer ici et aujourd’hui les guerres de Vendée. Vous avez sans doute appris par les médias la vive polémique qui a éclatée au Sénat mercredi dernier (16 janvier) à propos des Vendéens.

Le site du Salon Beige a d’ailleurs titré l’information à ce sujet : « La Gauche veut-elle rétablir les colonnes infernales ? ». Sans entrer dans les détails et les invectives prononcées dans le cadre officiel et cossu du Sénat, il est bon de savoir qu’il a été reproché aux Vendéens d’avoir combattu la République (220 ans après, le sujet fait l’actualité). Le sénateur de la Vendée a répliqué en disant que les Vendéens se sont révoltés contre une république terroriste, car la Terreur a tué (massacré, devrait-on dire) des milliers de Français.

Un autre sénateur s’est déclaré choqué par le logo actuel retenu par le département de Vendée. Même stylisé, ce symbole départemental est en effet celui représentant le cœur et la croix porté par les Vendéens lors des combats contre les armées de la République. Le sénateur Vendéen a répondu en déclarant que nous étions tous héritiers de notre histoire et que cet emblème choisi flotte aujourd’hui sur toutes les mers du monde dans le cadre du « Vendée-Globe »…

Enfin, puisqu’on le constate, disons-le tout net, les fanatiques sectaires, soutiens de la sanglante Révolution approuvent encore aujourd’hui les horreurs perpétrées au temps des colonnes infernales.

Pourtant, au lendemain de cette polémique, une proposition de loi a été déposée jeudi dernier (17 janvier 2013). Elle concerne une demande de reconnaissance du génocide Vendéen approuvé dans les textes de la Convention demandant l’anéantissement total de la Vendée et l’extermination de ses habitants.

Lire la suite de l’article de Jean-Marie Cuny

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.