Décès de Jean-Christophe Cassard, historien brestois du Moyen-Âge breton

Jean-Christophe CassadJean-Christophe Cassard, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Bretagne occidentale (Brest) est décédé brutalement, hier 10 janvier, alors qu’il venait seulement d’atteindre ses 61 ans. Il menait une carrière brillante, étant l’auteur de nombreux livres, parus chez différents éditeurs (Presses universitaires de Rennes, Coop Breizh, Skol Vreizh, Belin). On peut citer, entre autres ses travaux sur Nominoë, le roi breton du 9ème siècle, sur les Vikings en Bretagne, sur Saint-Yves et sur Charles de Blois. Ses études sur la manière, dont les gens de l’extérieur percevaient la Bretagne constituent un apport intéressant. Il savait traiter l’Histoire de Bretagne comme elle devrait toujours l’être, avec rigueur et sans parti pris déformant et sa disparition ne sera pas sans effet sur le devenir des études historiques médièvales en Bretagne. Il était un des chercheurs actifs au Centre de recherches bretonne et celtique, unité de recherche commune à l’Université de Brest et au CNRS. Avec d’autres historiens professionnels, il a participé à l’étonnante aventure des livres d’histoire de Skol Vreizh à Morlaix, pour lesquels le bénévolat est la règle depuis 40 ans.
Le mois dernier est paru chez cet éditeur morlaisien, «Toute l’Histoire de Bretagne», auquel il avait collaboré et que l’on peut recommander à tous ceux qui n’aiment pas les préjugés habituels dans les livres universitaires bien pensants. Il avait dirigé avec Alain Croix, Jean-Yves Le Quéau et Jean-Yves Veillard un énorme Dictionnaire d’histoire de Bretagne de 940 pages, ayant fait appel à plus de 100 auteurs.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.