Visiter le tombeau de Jacques Cathelineau – Saint-Florent-le-Vieil

Le tombeau de Cathelineau, à la chapelle Saint-Charles de Saint-Florent-le-Vieil.Le tombeau de Jacques Cathelineau est la pièce essentielle de la chapelle Saint-Charles. Figuré debout en une statue de plâtre, Cathelineau s’appuie sur une croix qu’il entoure de son bras gauche, et qu’il semble vouloir défendre avec le sabre dans la main droite. Sur les trois côtés du socle sont rappelés les combats du généralissime. Le côté face porte l’écusson des Cathelineau, et rappelle la devise « Dieu et le Roy ».

Né en 1759 au Pin-en-Mauges, Jacques Cathelineau est un colporteur instruit. Voyageant dans les villes et villages de l’Anjou, il est au courant des événements politiques qui se déroulaient à Paris. Il est aussi le sacristain de sa paroisse. Sa piété lui vaut le surnom de « Saint de l’Anjou ».

Au lendemain de l’insurrection du 12 mars 1793 il rejoint le mouvement naissant de la « Vendée militaire », réunit une petite troupe et participe ensuite aux batailles où les troupes vendéennes s’emparent de Jallais, Chemillé, Cholet, Vihiers, Chalonnes, Thouars, etc… Battu à Fontenay-le-Comte, il enleve alors Saumur. Les autres chefs vendéens le reconnaissent alors comme généralissime de l’Armée catholique et royale. Mais le 29 juin, lors de l’attaque de Nantes, il est blessé sur la place Viarme, puis transféré et soigné au Couvent de Sainte Croix, ici à Saint-Florent. Après d’atroces douleurs, il meurt le 14 juillet.

Pratique : pour visiter le tombeau de Cathelineau à la chapelle Saint Charles, il faut demander la clé à l’office de tourisme. Tél, 02 41 72 62 32.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.